Histoire de la ville

Durant plus de 30 ans, Cappelle la Grande a été indissociable de notre maire.
Comme un livre racontant une histoire, nous avons voulu retracer dans ce journal spécial les moments phare de notre ville où il aura été l’écrivain de notre passé, et le bâtisseur de notre futur.

Proche et à l’écoute de la population, nous espérons que cet hommage, rempli d’émotions, sera à la hauteur de ce qu’il aura donné et fait pour notre belle ville,  SA ville Cappelle-la-Grande.

Voici ce que nous lui devons…

 

 

 

 

Des origines à la fin des années 1950

Jusqu'au IXème siècle de notre ère, le territoire de Cappelle la Grande sort à peine la tête de l'eau. D'ailleurs, la presque totalité de la Flandre Maritime est constituée d'un vaste espace marécageux, très peu peuplé.
A partir du Xème siècle débute le vaste mouvement de reconquête de la mer par les hommes et c'est alors que le territoire cappellois émerge véritablement.
Pendant tout le Moyen-Age, Cappelle reste un petit hameau villageois agricole qui évolue au gré de l'histoire de la Flandre, puis de celle de la France.
Avec le XXème siècle, sa révolution industrielle et ses nombreuses mutations, la cité entre dans l'ère de la modernité du progrès. De 135 habitants en 1789, Cappelle compte 1000 administrés un peu plus d'un siècle plus tard en 1908. L'implantation de l'usine de Georges Lesieur en 1910 permet d'augmenter les besoins en main-d'oeuvre.
C'est en 1920 que la commune prend son nom actuel de « Cappelle la Grande ». Au même moment se développe la cité des cheminots, « véritable ville dans la ville » et pépinière du mouvement associatif cappellois naissant.
Comme toute la région du Nord occupée, la ville souffre des deux guerres mondiales de 1914-1918 et 1939-1945. La période de reconstruction et les « Trente Glorieuses » font passer la commune du statut de village agricole à celui de ville périurbaine.
 

Palais de Cappelle la Grande

 

Depuis les années 1960, une expansion rapide de la cité
Profitant du développement de l'industrie dans la région dunkerquoise au début des années 1960, Cappelle la Grande connaît une explosion démographique très rapide. La ville passe de 4500 habitants en 1960 à presque 8000 âmes dès 1975. Près de 1200 logements sont construits en moins de quinze ans. De nouveaux équipements vont être proposés à la population dont un collège en 1968, un jardin public en 1977, une piscine, une MJC... Avec les années 1980, un centre ville moderne est créé qui permet de relier les différents quartiers de la cité. Le symbole en est le Palais des Arts et des Loisirs inauguré en 1980. Ont suivi un beffroi de style flamand, une poste moderne, un planétarium en 1989 et le Palais de l'Univers en 1997 qui marquent l'ouverture de Cappelle la Grande au tourisme scientifique.

A l’aube du nouveau siècle, notre ville n’a cessé de se moderniser par les installations sportives avec, en 2002, la construction entre autres, du complexe sportif Roger Gouvart donnant l’opportunité à la population de s’initier à de nouvelles activités sportives, ce qui a impliqué l’agrandissement du Palais des Arts en 2005 afin de pouvoir accueillir dans de meilleures conditions de nombreuses associations comme l’école des Beaux-Arts, la chorale…
Dans cette même période, notre ville a vu l’apparition de nouveaux logements sociaux du centre ville, le Hameau des sept planètes, les logements de la cité des Cheminots (rue Vatel) ainsi que le béguinage Marthe Marchyllie aménagé pour nos anciens.

L’implantation de nombreuses sociétés a permis le développement de notre zone économique
Depuis 1997, l’ampleur du Palais de l’Univers et de son planétarium a donné le jour au P.L.U.S. « Palais de l’Univers et des Sciences » inauguré en octobre 2009. Ce nouvel espace dédié à la culture et aux loisirs scientifiques montre une ville ouverte au monde.

Aujourd’hui, la ville compte 8700 habitants…

 
Conception & réalisation : MEDIATIVY